Le Risotto « magique » de notre copine Enrica

Une recette authentique, pas du tout compliquée. Il faut juste se prendre les 30 minutes pour rester à côté de la casserole pour touiller.

Vous avez besoin

  • D’ une échalote
  • Du riz « arborio » – c’est cette variété qui devient ‘crémeuse’ en fin de cuisson. (Pas besoin d’ajouter de la crème fraîche !)
  • Du parmesan râpé
  • Un verre de vin blanc ou Martini Blanco
  • Un demi-litre de bouillon (cube fait très bien l’affaire)
  • Du safran, des cèpes, ou bien du gorgonzola selon la finition souhaitée

 

Vous mettez un petit peu de beurre et de l’huile d’olive dans une casserole. Faites revenir l’échalote hachée. Une fois translucide, vous ajoutez 1 poignée de riz par personne à table, plus 1 pour « la cuisinière ». Vous touillez jusqu’à ce que le riz devienne transparent. Mouillez avec le verre de blanc et restez à feu moyen. Touillez toujours. Quand il n’y aura plus de liquide commencez à ajouter une louche de bouillon et touillez. A chaque fois qu’il n’y a plus de liquide, remettez une louche. Le volume augmentera au fur et à mesure de l’opération. Quand la masse devient crémeuse, vous ajoutez une belle quantité de Parmesan râpé. C’est lui qui donne le goût – pas de sel nécessaire.

Maintenant vous pouvez ajouter votre finition. Soit un petit récipient de safran, ou bien des cèpes… libre à votre imagination.

Si le processus vous paraît long, alors accompagnez cette attente avec un verre de PIRLO ! Prenez un grand verre, mettez un peu de Campari ou d’Apérol au fond, complétez avec du Prosecco bien frais et faites nagez une tranche d’orange à la surface.  Chin-chin !