Tout se passe toujours pour le mieux

C’est l’histoire d’un sultan et de son vizir. Le sultan aimait beaucoup son vizir car il savait écouter, lui donner de bons conseils et être un fidèle ami au fil des années. Pourtant le vizir exaspérait régulièrement le sultan, car il avait une fâcheuse habitude. A chaque fois qu’un événement arrivait  qui ne plaisait pas au sultan, le vizir – au lieu de compatir – lui disait : « Ne jugez pas trop vite, même si vous ne le voyez pas encore, mais tout se passe toujours pour le mieux».

Jour de chasse. Le sultan et le vizir poursuivent un gibier et se perdent dans la forêt. Coupé de son entourage, le sultan tue le gibier seul, mais se blesse gravement. Il se coupe un doigt. Le vizir, après l’avoir pansé, lui remonte le moral avec son éternel « Même si vous ne le voyez pas encore, tout arrive toujours pour le mieux ».

Le sultan en était tellement en colère qu’il chasse son vizir de sa cour et hors de sa vue. Son vizir le quitte en disant : « Je ne le vois pas encore, mais je sais que tout ceci est pour le mieux».

Le sultan, tout seul, perdu et triste de la perte de son ami,  est repéré par des membres d’une secte qui l’embarquent pour le sacrifier à leurs divinités. Le sultan, seul et furieux pense alors à son vizir avec sa phrase idiote.

Arrivé dans le temple de la secte le gourou examine le sultan et se rend compte qu’il lui manque un doigt. Le rendant donc imparfait. Il ne peut donc pas être sacrifié aux dieux. Le sultan se fait rejeter dans la forêt à coups de pieds. Il entend son vizir arriver sur son cheval et  lui raconte son aventure.

Le vizir sourit et lui répond : « vous voyez mon sultan, si vous ne vous étiez pas coupé le doigt, vous vous seriez fait sacrifier. Et si vous ne m’aviez pas renvoyé en colère, j’aurai été avec vous et ils m’auraient sacrifié moi ! Vous voyez donc bien que tout se passe toujours pour le mieux ! »…. Et ils vécurent…..

C’est une très belle leçon de vie (merci Arek). Car de nos jours nous ne voyons rien à long terme. Tout est pour maintenant et doit avoir lieu immédiatement. Peut-être l’échec d’aujourd’hui est-il la fondation d’une nouvelle aventure de demain ? Peut-être nos peines d’aujourd’hui nous font avancer vers une nouvelle conscience ? Peut-être la perte d’un business, fait de la place pour une opportunité  importante dans le futur ?

Que 2011 soit l’année ou vous ne baisserez pas les bras, mais l’année où un échec apparent sera en réalité une opportunité pour rebondir et faire mieux encore. Sur ce, bonne année !!!