Archives mensuelles : avril 2011

Soleil & Jardin – Brûlures & Piqures

Avec le retour du soleil nous passons du temps dans nos jardins et avec un peu d’inattention ce soleil printanier ou une ortie maladroitement arrachée a vite fait de nous brûler.

Un investissement simple, pas cher, efficace et très durable, en plus vert, écologique et dépolluant est l’achat d’une plante Certes, cette plante ressemble beaucoup à un cactus, vivace avec ses grosses feuilles charnues et épineuses, mais elle fait partie de la grande famille des Asparagales.

Revenons à nos moutons : vous vous faites piquer par une moustique, vous vous brûlez le dos de la main on sortant votre soufflé du four, vous faites un eczéma dû à une plante du jardin,  vous rentrez le soir avec les épaules rougies dû à trop de soleil  – alors coupez vous un morceau de la feuille de votre plante Aloe Vera. Ôtez les petites épines sur les côtés et détachez le haut du bas de la feuille. Vous trouverez à l’intérieur un gel visqueux, légèrement vert. Appliquez-le directement sur votre plaie ! Et vous constaterez immédiatement ses qualités.

Non seulement cela vous donne une impression de fraîcheur, mais cette pulpe est cicatrisante, hydratant, anti-inflammatoire et antibiotique ! Au lieu de vous encombrer avec une pharmacie complète, l’Aloe Vera serait le choix judicieux et simple de votre grand-mère !

Joyeuses Pâques.

Sorbet Citron

Les beaux jours sont de retour et avec eux les douceurs fraîches. Je vous propose de vous lancer dans vos sorbets maison ! Démarrons avec du sorbet citron, mais sachez que tous les sorbets ‘fruitiers’ se font sur le même modèle.

Vous démarrez vos sorbets avec la confection d’un sirop. La règle de base est : Pour 1 litre d’eau, vous prenez 1/3 de sucre, c’est-à-dire pour 1 litre d’eau vous mettez environ 300 grammes de sucre ou de fructose.

Pour un dessert pour 6 personnes vous partez avec environ 500 ml d’eau et 150 grammes de sucre. Vous mettez le tout dans une casserole et portez à ébullition. Le sucre se dissoudra. Vous laissez frémir pendant 5 minutes : votre sirop est prêt !

Pressez assez de citrons jaunes pour obtenir au moins 250 ml de jus (5 à 8 citrons). Si la peau des citrons est belle vous pouvez utiliser les demi-citrons vidés comme coupelles au moment de servir vos sorbets.

Mélangez le sirop et le jus de citrons et mettez le tout dans la sorbetière ou bien dans un bol dans le congélateur. Pour ce dernier il faut revenir toutes les heures et mélanger la masse avec une fourchette afin d’obtenir un sorbet bien uniforme.

Si vous servez votre sorbet dans la peau des citrons, coupez la pointe des citrons pour que la coupelle improvisée reste bien droite sur les assiettes de présentation !

Bienvenue de retour au soleil !

Pâques, ses œufs, ses lapins et ses cloches

Nous sommes tous sûrs d’une chose: ce ne sont ni les lapins, ni les cloches qui pondent les œufs de Pâques. Pourtant, ce sont eux qui respectivement les distribuent le dimanche de Pâques. Étant allemande, j’ai l’habitude du lapin et de son panier en osier qui m’amène les œufs. Or, en France ce sont bien les cloches qui les sèment. Pour moi, ça « cloche » :-) Alors je me suis livrée à quelques recherches.

La tradition d’offrir des œufs remonte à l’antiquité. Déjà les égyptiens et les romains offraient des œufs peints au printemps, car ils étaient le symbole de la vie et de la renaissance.

L’église avait instauré au IVe siècle l’interdiction de manger des œufs pendant le carême. Mais les poules continuaient de pondre. Les œufs pondus depuis le début du Carême – n’ayant pas été mangés – étaient alors décorés et offerts.

De nombreuses coutumes païennes destinées à accueillir le retour du printemps se rattachent à la fête de Pâques. L’œuf est le symbole de la germination qui se produit au début du printemps et le lapin est un symbole païen qui a toujours représenté la fécondité. Voilà pourquoi ces deux-là vont de pair en Allemagne !

En revanche, en Belgique et en France, ce sont les cloches de Pâques qui apportent les œufs. Cette tradition prit naissance vers le VIIe siècle, lorsque l’église interdit de sonner les cloches en signe de deuil entre le jeudi Saint et le dimanche de Pâques. On dit qu’elles sont parties pour Rome pour faire le deuil. Et au plus grand plaisir des enfants, elles reviennent le jour de Pâques en ramenant des œufs qu’elles sèment à leur passage !

Finalement, peu importe qui nous les amène, ces petites douceurs en chocolat, caramel ou croquant. Je vous souhaite à tous des très belles fêtes de Pâques.

Vite, vite : un légume !

Vous connaissez bien cette chanson : vous rentrez du travail, il faut superviser les devoirs, plier le linge et préparer le dîner et tout ceci en même temps. Une viande est facile à faire et rapidement cuite – mais les légumes ?!?

Je vous propose une recette très « business(wo)man débordé ». Vous prenez les poivrons au fond du frigo que vous aviez l’intention de faire (un jour, quand vous aurez le temps !) et vous en faites votre accompagnement.

Idéalement vous utilisez 4 à 6 poivrons de différentes couleurs et vous les coupez en petit morceaux (en enlevant la queue et les pépins). Vous coupez une ou deux gousses d’ail en petits dés et vous les mélangez bien avec les poivrons. Mettez le tout dans un plat allant aux micro-ondes et arrosez généreusement avec de l’huile d’olives ainsi qu’une cuillère à café de sel.

Couvrez votre plat avec un plastique et mettez le tout à cuir au micro-onde pendant 15 minutes à 750 watts. Sortez le plat et mélangez. Re-belotte pour 15 minutes à 750 watts.

En attendant corrigez les devoirs de vos enfants, mettez la table et faites cuire votre viande ! Vos légumes sont prêts !