Les bonnes résolutions de la rentrée

Vous vous souvenez de la dernière newsletter avant les vacances expliquant que selon Wikipedia, « les vacances », est un mot qui nous vient du latin vacare, « être sans ». Nous étions donc « sans » nos obligations et «sans » nos occupations quotidiennes, même « sans » newsletter de ma part – et tout cela repose drôlement.

Pendant ces vacances, je me suis rendue compte que cette définition va bien au-delà. Car « être sans, » c’est aussi avoir le loisir d’être « sans » ses inhibitions habituelles, « sans » les limites que l’on se fixe et « sans » la peur du ridicule.

Dans cet esprit, les clubs de vacances ont l’avantage de nous inciter à faire des choses inattendues, non conventionnelles à notre âge, à notre train de vie normal. Et une fois toutes ces limites mises de côté, nous nous rendons compte que nous sommes tous, sans exception, dotés de talents, d’idées et d’audace, souvent insoupçonnés. La peinture sur soie, la danse, une performance sur scène deviennent alors possible.

Pour ma part, j’ai fait du trapèze volant cette année. « Trop vieille, trop lourde, pas assez sportive » aurait été mon jugement avant les vacances. Une fois toutes ces inhibitions mises au placard, je l’ai fait, preuve à l’appui.

Imaginez donc un instant toutes les portes, que dis-je, les tremplins, qui s’offrent à vous et que vous n’avez qu’à pousser/tester pour vous faire vraiment plaisir l’année prochaine ! Ne perdez pas une miette de cette fabuleuse énergie, et mettez une claque à cette inertie que vous avez entretenue bien trop longtemps.

Les bonnes résolutions sont bien plus faciles à prendre à la rentrée qu’au 31 décembre quand tout le monde est fatigué et souffre d’un manque de lumière, de chaleur et d’une overdose de foie gras.

Peu importe votre âge, votre futur est toujours devant vous. Il n’est jamais trop tard pour essayer quelque chose de nouveau – aussi insolite que cela puisse paraître –  et de polir ce diamant que sommeille en nous pour devenir brillant.

En avant pour de nouvelles aventures pour cette rentrée 2011. Et je vous accompagnerai avec la newsletter dominicale jusqu’à la prochaine période « sans » !!