Suite à « il faut »

Vous avez été nombreux  à réagir sur la dernière newsletter portant sur  l’éradication complète de la formule « il faut » de notre vocabulaire courant.

Mon amie Diane a partagé avec moi une autre facette de ce thème du CHOIX et du fait de revendiquer la responsabilité de nos actes et de nos décisions. Elle m’a fait part d’un séminaire de « time management » auquel elle avait participé et où le formateur a fait comprendre aux participants la différence entre ces deux expressions :

« Je n’ai pas le temps de…. » et « je ne prends pas le temps de… »

1) « Maman, tu n’as pas lavé mon kimono » – « Je n’ai pas eu le temps ! » (tu m’embêtes, ton vieux kimono peut attendre)

2) « Maman, tu n’as pas lavé mon kimono » – « Je n’ai pas pris le temps ! » (j’en suis désolée, mais je me suis fixée d’autres priorités cette semaine).

Dans le premier cas, je suis une pauvre victime avec plus de choses à faire que d’heures dans la journée. « Je n’ai pas le temps de… »  Ce n’est pas de ma faute – c’est à cause de toutes ces choses à faire ! Je subis !

Dans le deuxième cas, c’est moi qui fais mon emploi du temps et qui n’ai pas aménagé mon temps pour mener à bien un projet en particulier. « Je n’ai pas pris le temps de… ». Vous avez listé vos priorités et vous avez pris la décision de vous lancer dans tel projet et non pas dans un autre.Vous supportez de ce fait les conséquences de votre choix, aussi désagréables soient-elles!

« Prenez donc le temps » de réfléchir à cette nouvelle formulation. Bonne semaine !