Archives mensuelles : mai 2013

Quel problème ?

 

problème« Quelle galère, nous n’arrivons pas à nous mettre d’accord sur la destination des vacances avec mon mari » – «  Est-ce que je commence par faire les courses chez Lidl et complète par Auchan ou vaudrait-il mieux faire l’inverse ? »

 

 

Voici des dilemmes du quotidien auxquels ma copine Anne répond par une invective du genre « Tu as vraiment des problèmes de riche ! » La première fois, je suis restée bouche bée, car mon dilemme était authentique ! Mais elle avait raison. Je me mets facilement la rate au court-bouillon – si vous voulez bien m’excuser cette expression un peu familière – pour des choses qui sont tout sauf vitales !
 
Les choses qui me turlupinent et qui me préoccupent sont souvent sans importance.

 

 

Avec cette phrase Anne a le don à me le faire remarquer. Ensemble, nous rigolons un bon coup et je passe aux choses qui méritent mon énergie et mon temps. 
 
Et vous, est-ce que vous vous êtes déjà surpris à gaspiller votre énergie et précieux temps sur des problèmes qui ne le méritent pas ?

 
Hakuna Matata !

 

 

La reconnaissance

 

 

MerciTout petit, maman nous apprend à remercier pour la tartine, papa pour le ballon qu’il a récupéré dans l’arbre, tonton pour le billet qu’il a glissé dans une enveloppe. La plupart des enfants sont « dressés » à coup de « Merci qui ??? » mais leur apprend-on à dire « Merci la vie »?

 

 

Pourtant, les occasions d’être reconnaissant ne manquent pas : « Merci pour le bel appartement que j’ai la chance d’habiter », « merci pour mes enfants si vivants et plein d’esprit », « merci pour ce travail qui me nourrit », « merci pour ce collègue qui m’encourage quotidiennement ».

 

 

Je viens de résumer un des exercices que Rhonda Byrne propose dans son livre « La Magie ». Vous connaissez peut-être son bestseller « Le Secret ». A mon avis « La Magie » mérite de faire partie de votre bibliothèque de voyage pour cet été.

 

Il s’agit d’une hygiène de vie et d’un exercice qui fait prendre conscience de tout ce qui va bien dans notre vie. Arriveriez-vous à trouver chaque jour, 10 choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant ?

 

 

 

Une bonne idée

 

LinusPauling« Le meilleur moyen d’avoir une bonne idée, c’est d’en avoir beaucoup »

-    Linus Pauling*

 

 

 

« Comment trouves-tu les idées pour tes articles du dimanche ? » – C’est la question que mes lecteurs  me posent régulièrement. Est-ce que je suis un génie ? – NON !  Bosseuse. Et une bosseuse diversifiée.

 
Mon radar n’est pas braqué sur une cible d’idées, mais sur trois. La cible des sujets de réflexion comme celui-ci, la cible les sujets business allant de la vente à la négociation et finalement la cible des recettes inratables.

 

Si vous voyiez mon dossier « blog » vous y trouveriez une vingtaine d’articles commencés, inachevés, corrigés, en attente. Vous y trouvez la citation d’un illustre personnage, une anecdote qui m’est arrivée, une recette que j’aime et que je tente de simplifier pour la rendre inratable.

 
Est-ce que tous ces brouillons vont être publiés ?  – Absolument pas. Mais le simple fait d’en avoir beaucoup me permet de choisir une pépite, la polir et la publier. Géniale ? – non bosseuse !

 
Au boulot !

 
* Linus Pauling  reçut le prix Nobel de chimie en 1954.  Il reçut aussi le prix Nobel de la paix en 1962, pour sa campagne contre les essais nucléaires, devenant ainsi l’une des deux seules personnes à avoir reçu un prix Nobel dans deux catégories différentes (l’autre étant Marie Curie – cocorico !!!).

 

 

La perséverance

perséverance

« En essayant continuellement

on finit par réussir

donc plus ça rate


plus on aura de chances que ça marche »

- Les Shadok

 

 

Voilà un paradoxe encourageant que Pascal Denormandie a eu la bonne idée de partager avec moi.

 

 

Échouer à plusieurs reprises nous semble confirmer – un peu plus à chaque essai – que nous ne sommes pas capables. Mais ce que nous ne voyons pas, c’est qu’à chaque essai nous avons appris quelque chose de nouveau.

 

 

Chaque essai est un apprentissage, aussi petit soit-il. Tant que vous essayez, vous ne pouvez pas stagner et encore moins revenir en arrière. C’est comme vouloir oublier comment lire. Vous l’avez appris et  ne pouvez pas le désapprendre.

 

 

Alors, au lieu de vous dire que vous n’avez pas réussi, dites vous que vous avez appris quelque chose de nouveau qui vous a rapproché un peu plus de votre but !

 

 

Rappelez-vous aussi des thèmes déjà vus sur ce blog : « Ne jamais abandonner », car « impossible n’est pas français » !