Tourisme ou immigration ?

 

boissonsEn vacances sur une île tropicale, sous un palmier avec un cocktail à la main on rêve de vivre dans ce paradis 52 semaines par an. Si c’était le cas, on passerait de l’état de touriste à l’état d’immigré. Un certain nombre de choses nous manqueraient : la sécurité sociale, l’hygiène en général, l’éducation etc. Le paradis deviendrait alors enfer.

 
La même chose est vraie quand monsieur craque pour la jolie prof de fitness ou madame pour celui de ski nautique. Leurs corps parfaitement sculptés et bronzés font rêver et la fantaisie s’emballe… mais vivre avec ce corps toute l’année – jusqu’à ce que la mort vous sépare ?

 
Je m’enthousiasme facilement pour tout ce qui est nouveau, mais j’ai appris à passer rapidement de la phase « touriste » à la phase « immigrée ». Il me suffit d’imaginer ce que serait ma vie si j’adoptais complètement cette nouveauté.

 
Notre vie est pimentée grâce aux nouveautés. Certaines sont éphémères et d’autres à adopter pour du bon. Je vous invite à faire l’exercice de l’adoption dans votre tête. Cela vous évitera bien des déceptions à long terme.
 

Faites du tourisme, amusez-vous, soyez curieux mais n’oubliez pas de rentrer de votre voyage pour vivre votre vie !