Archives mensuelles : septembre 2014

Ça crise

 

 

« Ça crise ». Dans l’hexagone, cela veut dire que tout va mal.

 

Les chinois et la crisePour dire « crise » les Chinois utilisent deux idéogrammes: Wei (le danger) et Ji (l’opportunité). Comme nous, ils voient le danger mais au-delà de ce danger, ils voient l’opportunité.

 

Regardez la crise de l’emploi. Les contraintes à l’embauche sont tellement fortes que beaucoup d’employeurs renoncent à ouvrir certains postes. Ce « danger » pour l’emploi est aussi une formidable « opportunité » pour tous les entrepreneurs en herbe ! En Seine et Marne, 65% des entreprises n’ont aucun salarié. Ce sont tous des auto-entrepreneurs et travailleurs indépendants qui ont saisi cette opportunité à bras-le corps !

 

Cherchons l’opportunité derrière chaque obstacle !

 

 

Ode à mon village

 

 

ode à mon villageLors d’un footing au petit matin dans mon village natal en Allemagne je m’émerveille. C’est la campagne. Le soleil levant joue avec les gouttelettes de rosée, le silence n’est interrompu que par le chant des oiseaux, un lièvre traverse le chemin un peu plus loin dans les vignes  et cela sent la terre fertile et riche. J’adore cet endroit. Le ciel m’offre un arc en ciel pour célébrer ma présence.

 

 

Avec un peu de recul je me dis que je pourrais voir des choses aussi jolies chez moi en région parisienne. Or, là-bas, je ne suis pas branchée sur la fréquence de la nostalgie pour voir tout ce qui me réjouit. C’est plutôt la fréquence « allez ! – au boulot ! »

 

 

A mon prochain footing francilien je me brancherai sur la fréquence « beauté » – et je suis sûre de ne pas être déçue.

 

 

Et vous ? Sur quelle fréquence êtes-vous branché aujourd’hui ?

 

 

Le porte-bonheur

 

 

Un couple d’amis prend le métro. Madame se fait bousculer par une jeune femme. Installée juste en face, ils se rendent compte qu’elle est en panique, au bord des larmes. 

 

 

Au lieu de la juger pour la bousculade,  ils lui demandent si tout va bien ? – Il s’avère qu’elle est en chemin pour ses partiels et que les aléas des transports la mettront certainement en retard.

 

 

Monsieur lui assure qu’aujourd’hui est son jour de chance ! « Mon épouse et moi agissons comme  des porte-bonheurs, le croisement entre un fer à cheval et un trèfle à quatre feuilles. Le simple fait de nous avoir rencontrés vous aidera pour la suite ! »

 

 

La jeune femme se calme, reprend son souffle et esquisse un sourire. Elle part vers son examen, confiante – grâce à mes amis. Son état d’esprit est à la hauteur de l’enjeu. 

 

 

Nous avons tous besoin de personnes qui croient en nous et nous soutiennent. Entourez-vous de ces porte-bonheurs et pourquoi pas, devenez-en un pour vos proches !

 

 

I am what I am

Musique

 

 

« I am what I am » chanté par Gloria Gaynor a animé une soirée particulièrement joyeuse cet été.

 

 

On pourrait argumenter que la mélodie si entraînante nous a déchainés sur la piste de danse. Mais pour ma part, ce sont les paroles qui m’ont fait chanter à tue-tête, sauter, gesticuler, tourner et m’amuser comme une gamine.

 

 

J’étais tout simplement contente d’être qui je suis :  « my own special creation » pour citer Gloria Gaynor.

 

 

J’aurais pu me raviser et énumérer tous mes défauts, mais j’ai préféré surfer sur la vague de cette mélodie pour être heureuse et profiter pleinement de mes vacances si méritées !

 

 

Besoin d’un coup de boost de rentrée ? – écoutez Gloria Gaynor et soyez heureux tel que vous êtes !