Ode à mon village

 

 

ode à mon villageLors d’un footing au petit matin dans mon village natal en Allemagne je m’émerveille. C’est la campagne. Le soleil levant joue avec les gouttelettes de rosée, le silence n’est interrompu que par le chant des oiseaux, un lièvre traverse le chemin un peu plus loin dans les vignes  et cela sent la terre fertile et riche. J’adore cet endroit. Le ciel m’offre un arc en ciel pour célébrer ma présence.

 

 

Avec un peu de recul je me dis que je pourrais voir des choses aussi jolies chez moi en région parisienne. Or, là-bas, je ne suis pas branchée sur la fréquence de la nostalgie pour voir tout ce qui me réjouit. C’est plutôt la fréquence « allez ! – au boulot ! »

 

 

A mon prochain footing francilien je me brancherai sur la fréquence « beauté » – et je suis sûre de ne pas être déçue.

 

 

Et vous ? Sur quelle fréquence êtes-vous branché aujourd’hui ?