attention

Se bonifier

 

 

Lors d’un récent voyage au Sri Lanka, j’avais régulièrement le choix entre bronzer à la plage ou visiter un temple, un centre ayurvédique ou un marché, une couturière, un vendeur de saris.

 

Plus jeune j’aurais choisi la plage pour ne pas avoir à supporter les autres, pour aller à mon rythme, ne pas devoir les attendre.

 
Ça, c’était avant !

 
Assise sur une chaise bancale dans une minuscule boutique surchauffée, je me suis amusée à regarder les copines essayer des saris de toutes les couleurs, à observer la couturière prendre les mesures de nos maris et les voir hésiter entre deux coupes. Tout était spectacle. Et je n’avais pas besoin d’en être le centre pour l’apprécier.

 
Aujourd’hui j’aime ces moments faciles. Je ne surveille plus ma montre pour voir si j’ai la part de bonheur auquel j’ai droit.

 
Nous pouvons bonifier avec l’âge en nous libérant de nos exigences.

 
Comment avez-vous envie de bonifier cette année ?

 

 

5 ans déjà

 

 

Souvent, on me demande comment je fais pour avoir une idée chaque semaine afin d’écrire mon billet hebdomadaire. C’est simple: tout ce qui m’arrive chaque jour est matière à écrire.

 

 

David  Allen dirait probablement que c’est une question de focus. On ne voit bien que ce sur quoi notre attention est focalisée. Dans un métro bondé, je vois tous les porteurs de lunettes si je suis opticien. Si je suis dans la mode, je remarque de loin le petit sac à main en vogue. Chacun a au moins 1 sujet sur lequel il focalise son attention.

 

 

Certains ne voient que ce qui ne va pas et passent à côté de pures merveilles sans les remarquer.

 

 

Mon focus à moi sont les belles histoires. J’observe une scène, je vis un événement, je subis une situation et automatiquement, je transforme tout cela en matière pour mon billet de dimanche prochain.

 

 

5 ansEt cela fait exactement cinq ans que cela me passionne.

 

 

J’aime bien comprendre comment je réalise quelque chose. Ainsi, je peux la reproduire à volonté.

 

 

Et vous ? Qu’avez vous envie de reproduire encore et encore ?

 

 

Le miroir-loupe

 

La vie est bien faite. Lorsque mes rides ont commencé à se creuser, ma vue a commencé à baisser ! C’est un délicat équilibre prévu par la nature… jusqu’au moment où un miroir loupe fait son apparition dans la salle de bains !

 

miroir loupe
La vue retrouvée, j’étais horripilée par les ravages du temps. Tous les jours je vérifiais si c’était aussi grave que ce que j’avais en tête de la veille. Et tous les jours c’était encore pire !  Jusqu’au jour où j’ai décidé de porter mon attention sur autre chose.

 

Il est tellement simple de s’engager dans une spirale négative en prêtant notre attention à une imperfection ou un problème. A force de nourrir ces derniers de notre attention ils grandissent. Pourtant nous avons le choix de porter notre point de mire où bon nous semble.

 

Mon choix est fait. Et le vôtre ?