changement

Dedans-Dehors

 

 

Un coach parle de la loi du « dedans-dehors ». Cela veut dire que ce qui se passe à l’intérieur est le reflet de ce qui se passe à l’extérieur, et vice-versa.

 

De nombreux naturopathes se servent de cette loi. Ils regardent l’état de votre peau ou votre langue pour vous dire ce qui est en souffrance à l’intérieur de votre corps.

 
Quand mon bureau est en désordre, cela me dit que j’ai trop de projets et trop d’idées en pagaille !

 
Tout est lié. Si je bouge une roue de l’engrenage, cela aura forcément un impact sur tout le système ! Si je range mon garage, cela aura un impact sur le reste de la maison.

 
changementDe la même manière, si votre projet de changer de travail vous paraît irréalisable, changez quelque chose d’important dans un autre domaine de votre vie. Comme tout est lié, cela aura forcément un impact sur votre travail, tôt ou tard !

 
Alors? Par quel bout allez-vous opérer le changement ?

 

 

 

 

Changement de décor

 

Lors d’un récent voyage, j’ai opté pour la toute première fois de ma vie pour du bivouac. Oui, oui. Trois nuits à la belle étoile dans un sac de couchage dans le désert du Wadi Rum. Trois litres d’eau par personne et par jour. Assez pour shampouiner ou rincer mais pas les deux !

 

 

Qu’est-ce qu’on apprécie la première douche, l’eau chaude en abondance en rentrant. Quel luxe !

 

 

Le changement de lieu, de culture, de valeur ou de codes, nous fait redécouvrir les nôtres. Les choses que nous n’appréciions pas ou plus, reprennent de la valeur. Redeviennent visibles.

 

 

Qu’avez-vous redécouvert chez vous suite à un changement de décor ? Faites-nous part de vos re-découvertes en laissant un commentaire ci-dessous.

 

 

Criser ou changer

 

 

Je regarde mes enfants faire leurs devoirs en écoutant de la musique tout en surveillant l’écran de leur ordinateur pour suivre un « chat » et sans oublier de manger des chips.

 
Au lieu de communiquer avec nos amis de vive voix, nous leur envoyons des SMS, des emails et nous postons notre quotidien sur facebook. Vous avez essayé de résister ? Moi oui, et je me suis très vite sentie exclue.

 
J’ai fini par suivre l’exemple de mes enfants, de mes collègues et de mes amis. J’étais à nouveau dans l’actualité.

 
Les journaux et les chaînes TV crient à la crise. Et si cette crise n’était qu’un monde qui change ? Ou plutôt notre propre incapacité à nous adapter au changement ?

 
La Crise n’est pas une vague qui est venue pour repartir. C’est le changement de notre monde, aussi violent qu’un tsunami pour certains mais qui est venu pour rester. Vu sous cet angle, nous pouvons nous morfondre dans les regrets du « bon vieux temps » ou bien nous adapter et profiter de la nouvelle réalité.

 
Ce n’est pas simple et c’est même très compliqué pour beaucoup. 
Et vous, avez-vous plutôt tendance à attendre la fin de la crise ou avez-vous pris le parti du changement ?