présent

La moitié égale le double

 

« Les bourrelets se sont installés !!! »  – est le cri du printemps dans bien des chaumières. Et la course à la cryothérapie, au roulé-palpé et autres suppléments alimentaires dits amincissants est lancée.

 

pizza

Pour ma part, j’ai fait une découverte intéressante. Alors que j’étais en déplacement professionnel à l’étranger,  je me suis retrouvée sans connexion internet dans un de mes restaurants favoris (italien évidemment). J’ai commandé la même salade et la même pizza que les fois précédentes. Seule différence : rien pour me distraire. Résultat: je n’ai mangé que la moitié de ma pizza. Au lieu de me faire un repas à 800 calories j’en ai fait un a 400.

 

Et le tout sans aucun effort. Tout simplement  en étant présente, non pas seulement physiquement, mais aussi  mentalement à ce que je mangeais.

 

Deux fois plus présente pour manger deux fois moins !

 

Cela me fait penser à tous les repas que je prends devant mon ordinateur en travaillant sur une proposition ou en consultant un fil d’actualité sans prêter aucune attention à ce que j’avale. J’ai mérité chacun de mes bourrelets ! Beau rappel a l’ordre de dame nature.

 

Et vous ? A quoi vous ne prêtez que la moitié de votre attention et qui en mériterait le double pour diminuer encore autre chose ?

 

 

Lorsque vous aurez trouvé, partagez-le !!

 

 

Ici et maintenant

buddha_with_santa_hat_ii_christmas_tree_ornaments-r603f9cc09c7b40a1a42ee479308e2d30_x7s2y_8byvr_512

 

Quand j’écoute mes pensées, je m’entends m’inquiéter sans cesse : « j’espère que mon RER sera à l’heure, pourvu que les enfants aient entendu leur réveil, quelles questions mes clients vont-ils me poser ?  … »

 


Toujours des interrogations et des inquiétudes qui concernent le futur. Et pourtant, je ne peux pas contrôler le futur à coup d’inquiétudes ! – Elles ne servent qu’à pourrir le présent.

 


D’un autre côté j’ai des pensées qui concernent le passé. Elles commencent en général par « j’aurais dû … leur demander, les appeler, les prévenir, l’organiser…. ». Mais là non plus, je n’ai aucun pouvoir. Aucun. C’est trop tard.  C’est le passé.

 


En revanche, ici et maintenant j’ai le choix. Je peux faire et penser ce que bon me semble. Je peux décider de prendre le temps de composer cet article, de le peaufiner,  de me faire une tasse de thé, de faire une pause … de profiter de la vie.

 


Avant de vous quitter pour les fêtes de fin d’année j’ai envie de vous inviter au présent, le seul moment sur lequel vous avez la toute-puissance : l’ici et maintenant !  Qu’en ferez-vous ? J’espère que vous allez en profiter pleinement !

 

 

Pétillant

 

Voici le mot que j’ai choisi pour donner du souffle à 2013 : pétillant !

 

Une image de champagne m’apparaît immédiatement. Un sentiment de joyeuse improvisation. Un besoin simple de profiter de la vie.

 

Le joyeux « Bonne Année ! » qu’on nous souhaite est souvent accompagné de vœux qui concernent le futur. Mais le futur n’est pas maintenant. Ces vœux nous connectent à quelque chose qui n’est pas encore. Ou pire. Ils éveillent une crainte que ces vœux sont peut-être irréalisables !?!

 

Au lieu de vous projeter vers un futur incertain, je vous invite à profiter des bulles qui vous entourent. Ceux qui pétillent autour de vous à tout moment.

 

Profitez du moment présent. Attrapez les bulles qui se présentent à vous, et votre année sera … pétillante !